Présentation du spectacle

 
"Rencontré pas forcément par hasard lors du Festival de Quend du Film Grolandais, ce groupuscule de jeunes humoristes m'a étonné par son originalité et son sens de l'ubiquité" dixit Benoît Delépine dans le "Soir-Matin" spécial "Arts et Litres" daté du Sadi 15 môrs 2011.
   vu-et-approuve

"Pâte à gaufre, Pointe-à-Pitre...2min d'arrêt" nouveau spectacle vidéo-théâtral de 


"Quatre potes, Julien, Marc, Cédric et Mounir, jeunes auteurs à l’imagination débordante, se retrouvent pour discuter de nouvelles idées plus délirantes et farfelues les unes que les autres. Et pour convaincre les uns, et surtout les autres, leurs idées prennent forme sur un écran vidéo. La frontière entre la scène et l’écran s’efface et les quatre joyeux compères traversent allégrement le miroir. Ils circulent naturellement d’un lieu à un autre, passe en un instant d’une situation à une autre et croisent, en vrac : un fait divers, un cowboy, la mort, un dictionnaire, un saxophone, deux portes, un paradoxe, Alain Souchon et un slip."



un spectacle de, par, pour et avec :
Marc Ory, Julien Playe, Cédric Boissinot et Mounir Fathi
(les gars de Monde de Oufs...)

Écriture et mise en scène : Monde de Oufs
Vidéos : Monde de Oufs
Création Lumière : Julien playe
Décors et costumes : Emmaüs

Durée : 60min (1 heure quoi)

 

Note d’intention 

« Pâte à gaufre, Pointe-à-Pitre… 2min d’arrêt » est une réflexion dadaïste sur les frontières, réelles et imaginaires. C’est aussi, et avant tout, un jeu. Un drôle de jeu, un jeu de rôle et un jeu très drôle fait de collages et de rencontres improbables à la manière des surréalistes. Le spectacle se déroule comme une traversée absurde d’un océan rêvé et loufoque : « la croisière s’amuse » dans l’inconscient. 

Le spectacle évoque la relation au processus créatif : en confrontant leur vision du monde, les personnages se découvrent, s’opposent ou se rapprochent. Ils luttent, se perdent (littéralement) dans leurs pensées et dans celle des autres. Leurs esprits sont reliés, connectés. Les frontières symboliques se matérialisent et explosent au moment même où les personnages les franchissent. À la manière des Monty Python dans leur show télévisé « Monty Python’s Flying Circus » et encore plus à la manière de leurs prestations « live » au « Hollywood Bowl »,  chaque personnage peut tout faire, il se balade absolument partout et sans garde fou : dans l’esprit, dans le corps, dans l’espace et dans le temps.

Ce projet n’est ni un film, ni une pièce de théâtre. Les images projetées sont, toutes à la fois, des vues de l’esprit et des prolongements de la scène (du plateau). L’espace scénique n’a alors plus de limite tandis que l’espace filmique devient palpable. Les comédiens circulent librement au delà d’un cadre scénique et cinématographique défini.

Mais ce n’est pas un tourbillon brouillon, ni un puzzle éclaté en milles morceaux. Les pièces s’imbriquent parfaitement, mais dans une logique farfelue, dans un raisonnement à la fois insensé et maîtrisé. Cette forme n’est pas une science précise, ou plutôt si, c’en est une, mais c’est une science précise ET inexacte ! Rien d’exceptionnel à ça car nous faisons ce que font tous les gens au quotidien sans le savoir : de la "pataphysique". Nous déconstruisons le réel pour le reconstruire dans l’absurde, comme le décrivait Alfred Jarry, et nous recherchons donc en permanence, en bons pataphysiciens,  des  «solutions imaginaires ».

Cette comédie n’a pas vraiment de début ni de fin, elle pourrait commencer à n’importe quel moment et finir uniquement après la mort du dernier spectateur et de tous les comédiens. Ce spectacle est un joyeux projet en expansion  permanente, comme un petit univers aux règles strictes mais changeantes.

Et s’il n’y avait qu’une constante dans ces enchainements instables de situations improbables c’est l’intention simple mais ferme de surprendre et surtout de divertir toute la famille (le spectacle marche très bien auprès des enfants).

PS : Dans  « Pâte à gaufre, Pointe-à-Pitre… 2min d’arrêt » il n’est pas question des Dom-Tom et encore moins de recette pâtissière (malgrès la présence d'une génoise). Quand au 2min d’arrêt, elles ne sont là qu’à titre indicatif.

 

Monde de Oufs : l'interview


Voici donc une formidable interview du plus étonnant collectif de "comique-vidéaste" de la région "Poitou-Charentes" réalisée par Marine Sentin pour mediapart.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :